Aller au contenu principal

MADE IN HAND TV

NEWS

L'EURO RESTE EN SUSPENS
17 novembre 2020
17 novembre 2020

L'Euro féminin 2020 aura-t-il lieu dans deux semaines ? Au lendemain du retrait de la Norvège, le Danemark, désormais seul organisateur, oeuvre avec la Fédération européenne pour maintenir l'épreuve.

Comme elle l'avait annoncé lundi, dans la foulée de la décision de la Fédération norvégienne de handball de se retirer de l'organisation du championnat d'Europe dix-sept jours précisément avant son coup d'envoi, la Fédération européenne a communiqué. Mais l'EHF n'a pas encore tranché. Alors que la moitié des matchs de poules du premier tour et du tour principal devait se dérouler en Norvège, ainsi que le Final Four, le Danemark, où le protocole sanitaire est moins strict pour lutter contre la pandémie de coronavirus qu'il ne l'est chez son voisin, doit dans l'urgence trouver une solution pour accueillir toutes les rencontres entre le 3 et le 20 décembre. "Avec seulement 16 jours devant nous, tout le monde a conscience de l'importance de la tâche et nous sommes chanceux de travailler avec un pays organisateur aussi expérimenté que le Danemark, a déclaré Martin Hausleitner, le secrétaire général de l'EHF, dans un communiqué. Néanmoins il y a de nombreuses questions auxquelles nous devons encore répondre mais en l'état actuel des choses nous sommes confiants sur le fait qu'une réponse positive arrivera d'ici la fin de la semaine."

Per Betelsen, le président de la Fédération danoise, espère aussi qu'une décision arrivera dans les prochains jours, alors que les 16 équipes qualifiées pour la phase finale sont dans l'attente. "Nous recevons du soutien et beaucoup de messages positifs mais si nous le faisons, nous voulons bien le faire, a expliqué de son côté le patron du handball danois. Bien sûr nous aurions souhaité un scénario différent et que cet Euro soit organisé par la Norvège et le Danemark. Mais la situation est ainsi, et nous ferons tout notre possible pour que ce championnat puisse se dérouler sur notre sol." La course contre-la-montre a bien débuté depuis le retrait de la Norvège lundi, mais c'est un véritable sprint que doit remporter le désormais seul pays organisateur afin que le tournoi continental puisse avoir lieu. 

Par Régis Aumont