Aller au contenu principal

LA JOURNÉE DÉCHIFFRÉE

NEWS

LA JOURNÉE DÉCHIFFRÉE
18 octobre 2019
18 octobre 2019

Comme à l'issue de chaque épisode de Lidl Starligue cette saison, nous vous proposons un retour sur les chiffres marquants de la septième journée.

A Istres, un duo s'occupe de tout
Vasko Sevaljevic et Rasmus Nielsen ont presque fait à deux match nul avec Montpellier (25-25). Et pour cause, l'arrière monténégrin et l'ailier danois ont inscrit 72% des buts d'Istres au cours d'un match longtemps dominé par les Provençaux. Le puissant Sevaljevic a trouvé les filets adverses à dix reprises, deux fois de plus que Nielsen, véritable mobylette en contre-attaques. Si on ajoute les cinq réalisations inscrites par le pivot italien Andrea Parisini, et l'unique à mettre au crédit d'Hichem Daoud et Junior Tuzolana, il n'y a eu que cinq buteurs istréens. Et cela a failli aboutir sur l'une des plus grosses surprises de la saison.

Un géant, ce lutin !
On peut faire 1 mètre 73 et, comme l'a dit l'un de ses adversairs du soir, le Nantais Aymeric Minne, ''faire la misère'' à toute une équipe de hand. Luc Steins a éclaboussé la H Arena de son talent, marquant neuf buts à 100% de réussite sans tirer de penalty, et en distillant trois passes décisives. Le meneur de jeu de Toulouse, après deux saisons médiocres passées sous les couleurs de Tremblay, réussit un début d'exerice tonitruant. Il est d'ailleurs le joueur le plus efficace de Lidl Starligue, avec 32 tirs convertis en 34 tentatives, soit une efficacité devant le but de 94% !

0 sur 20...et 1
Cyril Dumoulin, qui faut-il le rappeler revient tout juste d'une très longue indisponibilité consécutive à une opération du genou, a connu des soirées plus fastes que celle de mercredi. Titularisé pour faire face au Fénix, le gardien nantais a vécu un véritable cauchemar en n'arrêtant aucun des vingt-et-un tirs toulousains. Appelé à la rescousse en seconde période, Emil Nielsen, excellent depuis le début de saison, n'était pas non plus dans un grand soir (5 parades à 28%). Lâché par ses gardiens, ce qui est rare, le ''H'' a ainsi coulé à domicile (26-34).

''Niko'' passe les 800 buts
Son frère Luka avait marqué son 500ème but lors de la deuxième journée début septembre, Nikola Karabatic a lui passé la barre des 800 buts inscrits en Lidl Starligue lors de la victoire du PSG à Ivry (24-30) mercredi. Un long chemin a été parcouru depuis ses débuts dans le championnat de France, fin 2001 et ses premières réalisations contre Toulouse. L'arrière formé à Montpellier, passé furtivement par Aix, est encore à 35 ans l'un des meilleurs joueurs de l'élite du handball français au sein de laquelle il dispute sa douzième saison. A Ivry, ses trois buts ont porté son total à 24 depuis début septembre.

Misère de buts à Dunkerque
La soirée fut longue et pénible pour les Dunkerquois qui, jeudi soir, n'ont réussi à envoyer le ballon dans les filets nîmois qu'à seize reprises. Seize buts marqués par une équipe, c'est évidemment le plus faible total après sept journées de Lidl Starligue. La saison passée, trois équipes, Ivry, Pontault-Combault et Cesson-Rennes, étaient restées scotchées à dix-sept. A noter également qu'avec 41 buts au total (16-25), ce USDK-USAM a été le match le moins prolifique depuis le début de l'exercice en cours.

Par Régis Aumont