Aller au contenu principal

MADE IN HAND TV

NEWS

LA JOURNÉE DÉCHIFFRÉE
13 décembre 2019
13 décembre 2019

Comme à l'issue de chaque épisode de Lidl Starligue cette saison, nous vous proposons un retour sur les chiffres marquants de la douzième journée.

Descat, monsieur propre
Dans la démonstration collective réalisée par les Montpelliérains à Toulouse (25-33), une performance individuelle est tout de même sortie du lot. Celle de Hugo Descat, intenable lors du derby de l'Occitanie conclu par l'ailier gauche sur un parfait 11 sur 11 au tir. C'est la première fois cette saison qu'un joueur termine un match de Lidl Starligue à 100% d'efficacité avec autant de shoots tentés. S'il n'a pas battu son record de réalisations sous les couleurs du MHB – 12 lors de la première journée -, l'ancien Cristolien a tout de même dépassé la barre des 10 buts pour la troisième fois en onze rencontres de championnat.

La muraille Desbonnet
Nîmes n'a encaissé que 22 buts face à Istres (34-22) et son gardien a réalisé presque autant d'arrêts : 21. Rémi Desbonnet était en mode infranchissable mercredi soir quand il a repoussé 49% des tentatives provençales au Parnasse. Une performance majuscule, à seulement une unité des 22 parades réalisées par le Nantais Emil Nielsen devant Tremblay lors de la cinquième journée, qui permet par ailleurs au dernier rempart de l'USAM de s'installer seul en tête du classement des arrêts cette saison (135 contre 125 à Wesley Pardin).

Ivry glisse dangereusement
Avec ses trois victoires acquises entre la 4ème et la 6ème journée, Ivry était le tube du début de saison. Malheureusement pour les Val-de-Marnais, plus rien ne va depuis le 9 octobre et leur dernier succès décroché à Tremblay. Six matchs, six défaites, dont la dernière en date concédée mercredi à domicile face à un concurrent direct pour le maintien, Chartres, tout heureux d'enfoncer un peu plus les Rouge et Noir. Désormais assis sur le strapontin peu enviable de premier club non relégable, l'US Ivry terminera l'année par un déplacement de tous les dangers à Créteil la semaine prochaine.

Paris, quarantième rugissant
Ça y est, après les 38 et 39 pions passés à Créteil et Saint-Raphaël lors des deux dernières journées, le PSG a réussi à franchir la barre des 40 buts pour la première fois cette saison. Ce sont les Tremblaysiens, vite dépassés (32-41), qui ont fait les frais de la vista des champions de France. A la mi-temps de la rencontre, les Parisiens étaient même sur des bases plus élevées puisqu'ils avaient réussi à trouver le chemin des filets à 23 reprises en trente minutes. Paris pourra-t-il poursuivre sa montée en puissance dans une semaine face à Dunkerque ? Pas dit puisque l'USDK possède quand même la meilleure défense du championnat de France avec tout juste 25 buts encaissés par match.

Par Régis Aumont