Aller au contenu principal

LA JOURNÉE DÉCHIFFRÉE

NEWS

LA JOURNÉE DÉCHIFFRÉE
22 novembre 2019
22 novembre 2019

Comme à l'issue de chaque épisode de Lidl Starligue cette saison, nous vous proposons un retour sur les chiffres marquants de la dixième journée.

Hansen fait un carton
A gauche comme à droite, où il dépanne pendant l'absence de Nedim Remili, sur la touche quelques semaines pour soigner une entorse de la cheville, Mikkel Hansen marque des buts. Beaucoup de buts. A Créteil, le Danois a établi la nouvelle marque référence de la saison en trouvant le chemin des filets à quatorze reprises, dont huit fois suite à des jets de sept mètres. Les Cristoliens martyrisés par le joueur au bandeau, comme ils l'avaient déjà été lors des deux précédents records de la saison, œuvres de l'Istréen Rasmus Nielsen (13 buts) et du Montpelliérain Hugo Descat (12 buts).

Tremblay, l'entame cauchemar
Un but et 7 pertes de balle en dix-sept minutes. C'est l'incroyable bilan du début de match de Tremblay à Dunkerque. Totalement à l'envers, les hommes de Rastko Stefanovic ont converti un seul de leurs dix premiers tirs et multiplié les approximations. Menés 7-1 après cet interminable trou noir, les Tremblaysiens sont ensuite parvenus à revenir à -2 à la pause (10-8, MT). Des efforts qu'ils ont sans doute payé par la suite, avec en conclusion une défaite (24-19) dont ils feront assez facilement l'analyse.

Chambéry cherche l'adresse
Déjà assez peu inspiré offensivement lors de ses deux dernières sorties en Lidl Starligue, avec respectivement 25 et 24 buts marqués contre Créteil et Toulouse, Chambéry a fait encore moins bien à Saint-Raphaël où il a établi son plus petit total de la saison avec 23 buts. Les Savoyards n'ont converti que 48% de leurs tirs, là aussi leur pire performance, eux qui avaient déjà terminé à deux reprises sous les 60% d'efficacité. Un problème d'attaque devenu récurrent, sans oublier que les hommes d'Erick Mathé n'avaient marqué que 20 buts dimanche dernier face à Aix en coupe EHF.

Istres donne le bâton
Gagner à Nantes est déjà suffisamment difficile, alors si en plus on les aide. Gilles Derot a peut-être tenu ce discours à ses joueurs en constatant qu'ils avaient commis la bagatelle de 21 pertes de balle sur le terrain de la H Arena, soit grosso modo une toutes les trois minutes. C'est évidemment trop pour espérer réussir un exploit, et si l'écart final est retombé à trois petits buts (29-26), les Istréens pointaient logiquement à -7 avant le relâchement final des Nantais (28-21, 52ème).

Guigou marque encore
Il n'est évidemment plus l'ailier feu-follet de ses jeunes années mais Michaël Guigou, à 37 ans, a encore de beaux restes. Face à Chartres, ''Mika'' a inscrit huit buts, avec un 6/6 aux penalties, ce qui correspond à son plus gros total sous le maillot nîmois qu'il porte depuis le début de saison. Son record en Lidl Starligue, établi il n'y a pas si longtemps, en mai 2018 contre Toulouse avec Montpellier, est de 12 pour un joueur qui affiche 1 065 buts en première division depuis 2004 et l'instauration des statistiques par la Ligue Nationale de Handball.

Par Régis Aumont