Aller au contenu principal

UN PEU TENDRES POUR LE DANEMARK

MADE IN HAND TV

NEWS

UN PEU TENDRES POUR LE DANEMARK
21 juillet 2021
21 juillet 2021

L'équipe de France s'est inclinée face au Danemark (28-33), mercredi à Tokyo, à l'occasion de son dernier match de préparation olympique. Rendez-vous samedi face à l'Argentine.

Le premier match des Français au Yoyogi Stadium, l'enceinte qui accueillera toutes les rencontres des tournois olympiques de handball à partir de samedi, s'est soldé sur une défaite. Moins de quarante-huit heures après avoir pris leurs quartiers au village olympique de Tokyo, où les restrictions sanitaires sont drastiques pour éviter les risques de contamination au Covid, les joueurs de Guillaume Gille passaient un ultime test XXL face au Danemark, leur bourreau de la finale des Jeux de 2016, à Rio, toujours au sommet du handball mondial, en attestent ses deux titres mondiaux consécutifs obtenus en 2019 et 2021. Les Bleus, larges vainqueurs du Japon dimanche (47-32), ont une nouvelle fois touché leurs limites contre un cador, s'inclinant assez logiquement mercredi (28-33), dans une salle malheureusement vide, malgré quelques bonnes séquences.

Les Français sont trop mal entrés dans la partie pour espérer un autre sort, contre une équipe danoise efficace à l'image de Mikkel Hansen (8 buts). Menés de six longueurs après un petit peu plus de vingt minutes de jeu (8-14, 22ème), ils ont réussi à se rapprocher grâce à quelques mouvements collectifs intéressants (22-23, 42ème) . Mais malgré la grosse performance de Dika Mem, meilleur réalisateur des Bleus (7 buts), ils se sont une nouvelle fois montrés trop poussifs en fin de partie contre des Danois plus que jamais grands favoris à leur propre succession au pays du soleil-levant. 

Guigou ménagé

A la sortie du terrain, Guillaume Gille reconnaissait sans mal la supériorité des Scandinaves. "On savait qu’on se frottait à un gros client. C’est toujours particulier de passer au révélateur danois, révélait-il. Ce soir, je crois qu’ils ont montré beaucoup plus d’agressivité et d’efficacité dans le jeu en début de match. On a été un peu lents à démarrer, à rentrer dans cette rencontre. Derrière, nous avons eu des phases très intéressantes mais qui n’ont pas su être régulières sur la durée pour nous permettre de revenir plus durablement dans cette partie malgré le bon come-back en milieu de 2e période. On sort de ce match avec plein d’enseignements et c’est aussi ce qu’on souhaitait avec une rencontre de ce calibre-là, c’est de pouvoir continuer à peaufiner notre jeu et se préparer au premier combat de ces JO."

Les partenaires de Michaël Guigou ont encore deux jours pour peaufiner les derniers réglages avant de faire leurs grands débuts dans ces Jeux très spéciaux face à l'Argentine de Diego Simonet. Mais le capitaine de l'équipe de France, préservé aujourd'hui en raison de douleurs musculaires aux ischio-jambiers, n'est pas certain de pouvoir tenir sa place. Avec ou sans lui samedi matin (11h locale, 4h en France), ils partiront à la conquête d'une nouvelle médaille olympique, après l'or de Pékin (2008) et de Londres (2012) et l'argent de Rio (2016). La préparation dans le rétro, c'est à partir de là que chaque résultat comptera.

FRANCE-DANEMARK 28-33 (13-16)
France - Gardiens : Genty (13’, 3 arrêts) - Gérard (47’, 7 arrêts)
Buts : Remili (1) - Lagarde - Richardson - Mem (7) - Tournat (4) - Fabregas - N.Karabatic (2) - Mahé (3) - N’Guessan (2) - Abalo - Guigou - L.Karabatic (1) - Descat (3) - Porte (5) - Exclusions temporaires : Fabregas (20e) - Entraîneur : Guillaume Gille

Danemark - Gardiens - Niklas Landin Jacobsen (30', 7 arrêts) - Kevin Moller (30', 9 arrêts)
Magnus Landin Jacobsen (1) - Magnus Saugstrup (3) - Lasse Svan (3) - Henrik Mollgaard - Mads Mensah Larsen (3) - Henrik Toft Hansen - Mikkel Hansen (8) - Morten Olsen (1) - Johan Hansen (3) - Lasse Andersson (2) - Jacob Holm (7) - Mathias Gidsel (2) - Exclusions temporaires : Andersson (9e) - Holm (17e) - Gidsel (29e) - Mads Mensah (52e) - Entraîneur : Nikolaj Jacobsen

Régis Aumont