Aller au contenu principal

FELIHO ÉVITE LE PIRE

MADE IN HAND TV

NEWS

FELIHO ÉVITE LE PIRE
23 avril 2021
23 avril 2021

Sorti sur civière à Saint-Raphaël mercredi soir, le défenseur de 38 ans ne souffre finalement pas d'une grave blessure au genou mais la durée de son indisponibilité reste inconnue.

Nantes avait gagné un match mercredi soir à Saint-Raphaël mais retenait son souffle depuis. Sorti du terrain sur une civière après être tombé tout seul à un quart d'heure de la fin de la rencontre, Rock Feliho était depuis dans l'incertitude et craignait le pire, lui qui avait déclaré à nos confrères de Ouest-France avoir "entendu son genou craquer". Inutile de dire que le défenseur attitré du club ligérien depuis de nombreuses années – il était arrivé de Toulouse en 2012 – était rassuré vendredi en début de soirée lorsqu'il a pu enfin prendre connaissance des résultats de ses examens. "Plus de peur que de mal et grâce à ma petite étoile violette aucun de mes ligaments n’est touché", a indiqué le capitaine du "H" sur son compte Instagram.

En attendant d'en savoir un petit peu plus sur la nature exacte de sa blessure, possiblement une entorse du genou gauche, difficile de savoir quand le chef de la défense nantaise sera de retour sur les terrains. Assurément pas dimanche après-midi, lors du choc à Paris comptant pour la vingt-quatrième journée de Lidl Starligue, mais pourquoi pas espérer être apte pour la double confrontation avec Veszprem en quarts de finale de la Ligue des champions les 13 et 19 mai ? Et même si cela ne devait pas être le cas, Rock Feliho, en fin de contrat à Nantes, sait au moins qu'il a évité le pire, une grosse blessure nécessitant une longue rééducation qui aurait très bien pu mettre un terme à sa carrière. Même si à 38 ans le quadruple meilleur défenseur du championnat de France (2012, 2013, 2014, 2018) se dit encore physiquement prêt à poursuivre encore quelque temps au plus haut niveau. 

Régis Aumont