Aller au contenu principal
Made in Hand, Handball, Equipe de France, Qualifications Euro 2020, France-Portugal

UN TROU NOIR

News

Par regisaumont
Mis à jour le jeu 11/04/2019 - 22:58

UN TROU NOIR

Méconnaissable jeudi soir à Guimarães, l'équipe de France s'est lourdement inclinée face au Portugal (33-27) dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2020.

Une claque. Les Français ont subi une très grosse déconvenue jeudi soir à Guimarães. Dans le choc de son groupe des éliminatoires de l'Euro 2020, entre deux équipes qui avaient fait le plein lors des deux premières journées, l'équipe de France a sombré face au Portugal (33-27). Un camouflet pour les Bleus tant leur adversaire, certes en nets progrès, demeure aujourd'hui encore une nation de seconde zone. Une nation qui n'avait plus battu la France depuis...1949. Surtout, cette deuxième défaite française face au Portugal en trente-deux confrontations n'a souffert d'aucune contestation. Méconnaissables, les Tricolores, sans Nikola Karabatic laissé en tribunes le jour de son 35ème anniversaire, ont été dominés de la première à la dernière minute.

Les premiers instants ont donné le ton de la pénible soirée qui attendait les Français. Sans rythme ni tonus, les hommes de Didier Dinart concédaient trois buts dans les trois premières minutes sans en rendre un seul. On pensait à un simple faux-départ lorsque Nedim Remili ramenait les siens à hauteur (3-3, 8ème), Sauf que la tendance allait se confirmer. Dominés dans l'engagement physique, les Bleus multipliaient les approximations. Les Portugais, loin d'être maladroits, produisaient leur jeu sans avoir à forcer leur talent (8-6, 16ème).

Réaction attendue dimanche

On imaginait néanmoins qu'avec le temps les Portugais, bien guidés par le futur montpelliérain Gilberto Duarte, allaient baisser le pied. Mais aussi que le réveil de l'équipe de France allait sonner. Pas du tout. Plus les minutes défilaient et plus l'écart entre les deux équipes se creusait (17-12, 28ème). A la pause, Didier Dinart a sans doute haussé le ton. Le sélectionneur a en tout cas changé en grande partie son sept de départ, injectant du sang frais avec les entrées de Dika Mem, Timothey N'Guessan, Kentin Mahé, Michaël Guigou et Valentin Porte. Seuls Vincent Gérard et Ludovic Fabregas repartaient comme en première période. Malgré les rotations, la physionomie de la rencontre ne changeait pas. Et les Bleus, amorphes et imprécis, coulaient sans réagir (26-18, 46ème).

L'hémorragie s'arrêtait enfin dans le dernier quart d'heure mais le mal était fait. Et, à la surprise générale, le Portugal s'offrait une victoire de prestige pour quasiment s'assurer à l'issue de la phase aller de ces éliminatoires sa qualification pour le prochain championnat d'Europe. Un véritable exploit pour le handball lusitanien. L'équipe de France, elle, n'a pas grand-chose à craindre pour sa présence à l'Euro. Cette défaite est toutefois préoccupante. Deux mois et demi après sa médaille de bronze ramenée du championnat du monde, marquée aussi par son lourd revers en demi-finale contre le Danemark, elle semble ne plus progresser malgré ses fortes individualités. Inutile de dire qu'une réaction sera attendue dimanche à Strasbourg (17h30) face au même adversaire. Pour rester en bonne position dans sa campagne de qualification déjà, mais aussi pour se rassurer et rassurer ses supporters.

Journée 1 : France - Lituanie 42-27 ; Portugal – Roumanie 21-13
Journée 2 : Roumanie - France 21-31 ; Lituanie – Portugal 23-24
Journée 3 : Portugal - France 33-27 ; Roumanie – Lituanie 28-23
Journée 4 : France - Portugal (dim 14/04 à 17h30) ; Lituanie - Roumanie
Journée 5 : Lituanie - France (jeu 13/06 à 18h) ; Roumanie – Portugal
Journée 6 : France - Roumanie (dim 16/06 à 18h) ; Portugal – Lituanie

Classement 1. Portugal 6 pts (+15), 2. France 4 pts (+19), 3. Roumanie 2 pts (-13), 4. Lituanie 0 pt (-21)

Par Régis Aumont

retour aux news