Aller au contenu principal
Made in Hand, Handball, EHF EURO 2018, Equipe de France, Monténégro

LANCÉES À PLEINE VITESSE

News

Par regisaumont
Mis à jour le mar 04/12/2018 - 22:40

LANCÉES À PLEINE VITESSE

Impériale, l'équipe de France a marché sur le Monténégro (25-20) mardi soir et attaquera le tour principal de l'Euro avec de vrais espoirs de rallier les demi-finales.

Les Françaises vont quitter Nancy avec la banane. Après des débuts un peu timides contre la Russie, un réveil face à la Slovénie, l'équipe de France a tutoyé la perfection devant le Monténégro - du moins lors du premier acte -, mardi soir lors de son dernier match du tour préliminaire de l'Euro 2018. Malgré l'enjeu immense, car une défaite aurait presque signifié la fin des espoirs d'accrocher une demi-finale, les Bleues ont produit un handball haut de gamme pendant une grosse demi-heure pour s'offrir une victoire indiscutable (25-20). Elle va permettre aux Tricolores de voyager sereinement vers Nantes où elles attaqueront le tour principal avec deux points et des chances intactes de rallier le dernier carré.

Comme face aux Slovènes, les filles d'Olivier Krumbholz ont attaqué la rencontre pied au plancher. Survoltées, les Françaises ont imposé un rythme endiablé à des Monténégrines prises à froid. Après seulement onze minutes de jeu, ce choc annoncé serré tournait à la démonstration (7-1, 11ème). Laura Flippes s'en donnait à cœur joie pour enfiler les buts tandis qu'Amandine Leynaud repoussait presque tous les tirs. Tour à tour, Alexandra Lacrabère, Estelle Nze-Minko et Orlane Kanor, montée sur ressorts, alimentaient la marque si bien qu'à la mi-temps l'écart culminait à +8 (16-8) ! Avec une attaque au niveau de sa défense, 84% d'efficacité au tir, les championnes du monde évoluaient comme dans un rêve.

Nze-Minko relance la machine

Reproduire la même chose en seconde période aurait presque relevé de l'insolence. Les Monténégrines trouvaient d'ailleurs davantage de solutions dans l'arrière-garde tricolore alors que les partenaires de Siraba Dembélé ne trouvaient plus la bonne formule. La dynamique avait changé de camp et le Monténégro effectuait un sérieux rapproché au score (20-17, 49ème). Mais après avoir reçu comme une gifle un 5-0, les Françaises, boostées par un public irréprochable, repartaient de l'avant grâce à des missiles d'Estelle Nze-Minko, parfaite mardi soir (7/7), et Laura Flippes (22-17, 53ème). Le feu éteint, les Bleues pouvaient gérer la fin de match avec plus de sérénité.

"La mission est accomplie et bien accomplie, savourait Olivier Krumbholz devant les caméras de beIN Sports. On a encore eu une première mi-temps de rêve. On s'est crispées par la suite, en début de seconde période. On a commencé à douter, on a perdu en lucidité, puis on a mis deux buts et c'est reparti. Gagner de cinq buts ça nous relance complètement." Un bonheur n'arrivant jamais seul, dans le même temps, à Nantes, la Serbie a battu le Danemark (25-30). Les trois prochains adversaires des Françaises, les Serbes, les Danoises mais aussi les Suédoises, entameront donc elles aussi le tour principal avec deux points. La lutte pour l'accès aux demi-finales s'annonce féroce. Comme le France-Danemark programmé, déjà, dans deux jours.

GROUPE B
France - Russie 23-26
Monténégro - Slovénie 36-32
Slovénie - France 21-30
Russie - Monténégro 24-23
Russie - Slovénie 27-29
France - Monténégro 25-20

CLASSEMENT
1. France 4 pts (+11)
2. Russie 4 pts (+2)
3. Monténégro 2 pts (-2)
4. Slovénie 2 pts (-11)

Par Régis Aumont

retour aux news