Aller au contenu principal
Made in Hand, Handball, EHF Euro 2018, Equipe de France, Danemark

LA LUTTE SERA FÉROCE !

News

Par regisaumont
Mis à jour le jeu 06/12/2018 - 09:58

LA LUTTE SERA FÉROCE !

Sur une bonne dynamique, l'équipe de France attaque le tour principal de l'Euro, jeudi face au Danemark, avec le plein de confiance.

Oublié le mauvais départ contre la Russie (21-23), les victoires autoritaires contre la Slovénie (30-21) et le Monténégro (25-20) ont définitivement lancé l'équipe de France dans son Euro qui va entrer ce jeudi dans une nouvelle phase. Les 24 premiers matchs du tournoi ont renvoyé à la maison quatre équipes (la Pologne, la Slovénie, la Croatie et la République tchèque) et permis de dégager une tendance. Ainsi, la Russie, dans le groupe I, la Roumanie et les Pays-Bas, dans le groupe II, sont les mieux parties puisqu'elles vont attaquer le tour principal avec le nombre maximum de 4 points qui leur permet d'avoir encore un joker en poche. La France a conservé deux points, tout comme ses trois prochains adversaires : le Danemark, la Suède et la Serbie. Autant dire que derrière la Russie, pas intouchable toutefois, la lutte sera féroce à Nantes.

"Nous sommes maintenant supporters de la Russie pour qu’elle fasse perdre quelques points à nos adversaires", confie Amandine Leynaud, quatrième meilleure gardienne au pourcentage d'arrêts depuis le début de la compétition (38%). "On va surtout se concentrer sur ce que nous avons à faire, reprend le dernier rempart des championnes du monde. Avec des solides prestations défensives et de telles gardiennes derrière, on peut devenir un rouleau compresseur encore plus fort." Comme toutes ses partenaires, la joueuse de Györ affiche une grande confiance, renforcée par les deux belles prestations offertes devant les Slovènes et les Monténégrines.

Krumbholz : "Les trois équipes se valent"

Tout reste cependant à faire dans un groupe où même le Monténégro, la seule équipe sans point, peut encore s'ouvrir les portes des demi-finales. Pour les Bleues, le mieux serait de tout gagner pour s'assurer d'être de la grande fête à Paris. Plus facile à dire qu'à faire vu l'homogénéité de l'adversité. Les Françaises ont toutefois intérêt à prolonger leur belle dynamique jeudi soir face au Danemark dans un Hall XXL que l'on espère rempli malgré l'horaire (18h). "Cela va se jouer dans les têtes et je peux vous garantir que nous allons nous présenter avec une extrême motivation", assure Olivier Krumbholz, très satisfait des conditions du transfert de Nancy vers Nantes mercredi.

"L’enchaînement des trois adversaires me convient mais cela n’a pas une si grande importance, poursuit le sélectionneur. Les trois équipes se valent, avec chacune une victoire et une défaite. Le Danemark a du bras et joue beaucoup pour mettre en position de tir ses arrières, avec une défense femme à femme qui joue dur et qui fait beaucoup de fautes." On peut s'attendre à un gros combat, deux semaines après un dernier affrontement pas si amical en Golden League remporté par les Bleues (22-20). Un duel auquel ne devrait pas prendre part Laurisa Landre, arrivée à Nantes mercredi pour intégrer le collectif français. La pivot de Toulon Saint-Cyr, touchée au genou droit depuis de longues semaines, pourrait postuler mais Olivier Krumbholz a fait savoir qu'il n'envisageait pas de changement sur le tour principal.

GROUPE I
Danemark – France (jeu 18h)
Suède – Monténégro (jeu 21h)
Suède – France (sam 15h)
Serbie – Russie (sam 18h)
Danemark – Russie (lun 18h)
Serbie – Monténégro (lun 21h)
Danemark – Monténégro (mer 15h45)
Suède – Russie (mer 18h)
France – Serbie (mer 21h)

CLASSEMENT
1. Russie 4 pts (+4)
2. Serbie 2 pts (+4)
3. France 2 pts (+2)
4. Suède 2 pts (0)
5. Danemark 2 pts (-4)
6. Monténégro 0 pt (-6)

Par Régis Aumont

retour aux news