Aller au contenu principal

EXPLOIT DE CRÉTEIL, MONTPELLIER RÉAGIT

NEWS

EXPLOIT DE CRÉTEIL, MONTPELLIER RÉAGIT
18 septembre 2019
18 septembre 2019

Créteil a créé la sensation de la troisième levée de Lidl Starligue en s'imposant à Nîmes (29-35) mercredi soir. Le PSG, vainqueur à Chartres (30-36), est déjà seul aux commandes tandis que Montpellier a arraché le Clasico devant Chambéry (28-27).

Cette Lidl Starligue est complètement folle. Une semaine après la victoire à l'arraché obtenue par Nîmes dans le derby, celle d'Istres à Saint-Raphaël ou encore la défaite de Chambéry à Aix-en-Provence, voilà que la troisième levée a encore réservé son lot de surprises. La première est venue de...Nîmes qui, après avoir battu Montpellier donc, a chuté au Parnasse devant un promu ! Créteil a en effet réussi la performance XXL de la soirée en s'imposant dans le Gard (29-35). Marqués par le revers concédé devant Chartres une semaine plus tôt - une défaite d'un petit but après avoir largement dominé la première demi-heure -, les Cristoliens étaient venus au Parnasse sans pression mais pas sans ambition.

Ils ont eu raison de croire en leurs chances puisqu'après avoir tenu tête à l'USAM en première période (15-14, MT), les hommes de Pierre Montorier ont littéralement surclassé les Nîmois après la pause. Dans le sillage de l'inarrêtable duo Sissoko-Molinié, 19 buts à eux deux, les Val-de-Marnais ont pris les commandes à partir de la quarantième minute et ont fini en boulet de canon. Un succès inattendu qui va lancer Créteil dans sa course au maintien. C'est en revanche un très gros coup de frein pour Nîmes attendu à Chambéry dans huit jours avant d'accueillir Paris.

Le PSG qui se retrouve (déjà) seul leader. Nîmes battu, Aix-en-Provence accroché à Ivry (23-23) après avoir frôlé la catastrophe en première période, les Parisiens pointent en tête du classement avec trois victoires, la troisième décrochée plus que logiquement à Chartres (30-36). Tenus en respect pendant un quart d'heure par le vainqueur sortant de Proligue (9-9, MT), les champions de France ont ensuite appuyé sur l'accélérateur, à l'image de Nedim Remili (8 buts), et se sont irrémédiablement détachés (17-26, 42ème). Si la fin de partie fut moins maîtrisée, le succès était déjà en poche pour une équipe de la capitale impressionnante offensivement depuis le début de saison (34.3 buts par match en Lidl Starligue). A ce rythme-là, on voit mal qui pourrait les empêcher de foncer vers une sixième couronne consécutive.

Istres en réussite, pas Chambéry

Son principal rival annoncé, Montpellier, a eu très chaud lors du Clasico. Sous pression à l'heure de recevoir Chambéry, les Héraultais sont passés à l'orange grâce à un but de Yanis Lenne dans les dernières secondes (28-27). Un peu comme contre Nîmes et le Vardar en Ligue des champions, les partenaires de Valentin Porte ont alterné le bon et le médiocre. Une irrégularité dont a su profiter les Chambériens pour se relancer en fin de rencontre alors que le MHB semblait avoir fait le plus dur (25-21, 48ème). Bien que privés de Yann Genty, disqualifié juste avant la mi-temps, les Savoyards ont eu plusieurs ballons pour réussir un gros coup à Bougnol mais n'ont plus marqué dans les cinq dernières minutes. Une aubaine pour Montpellier, vainqueur soulagé. C'est en revanche cruel pour Chambéry, bloqué à deux points et battu d'un but lors de ses deux derniers matchs.

Un but, c'est aussi l'écart final entre Istres et Tremblay (24-23). Absents dans les premiers instants (0-5, 8ème), les Provençaux sont revenus au fil des minutes de la partie pour finalement s'imposer au finish. Voir les Istréens siéger à la cinquième place après trois journées est une belle surprise. Toulouse est juste devant. Une semaine après avoir explosé à Tremblay justement, les joueurs de Philippe Gardent, assez imprévisibles, sont venus à bout de Dunkerque (31-28) sur les ailes des flèches Nemanja Ilic (9 buts) et Ferran Solé (7 buts). Reste à savoir quel visage affichera le Fénix à Paris lors de sa prochaine sortie.

JOURNÉE 3
Chartres - Paris 30-36
Istres - Tremblay 24-23
Ivry - Aix-en-Provence 23-23
Nîmes - Créteil 29-35
Toulouse - Dunkerque 31-28
Montpellier - Chambéry 28-27
Nantes - Saint-Raphaël jeu 20h45

Par Régis Aumont