Aller au contenu principal

BLEUS PÂLES

MADE IN HAND TV

NEWS

BLEUS PÂLES
20 janvier 2021
20 janvier 2021

La France a énormément souffert mercredi pour ramener à la raison une courageuse équipe d'Algérie (29-26), poursuivant ainsi son parcours sans-faute dans le championnat du monde égyptien. 

"On espérait pouvoir vivre un match plus maîtrisé."  Les voeux de Guillaume Gille n'ont pas été exaucés. Mercredi, pour son entrée en lice au tour principal du championnat du monde, l'équipe de France n'a pas livré une performance très aboutie face à l'Algérie, mais a encore assuré l'essentiel, la victoire (29-26), la quatrième de suite dans ce Mondial, s'ouvrant un petit peu plus encore les portes des quarts de finale. "On va retenir ces deux points, mais clairement la copie est à revoir, reprenait le sélectionneur des Bleus sur beIN Sports. Sans faire injure à l'équipe d'Algérie qui a fait un très bon match, on se doit de montrer autre chose. Je suis déçu de notre performance collective." Il faut dire que ses joueurs ont tout fait pour se compliquer la tâche. Une entame de match catastrophique, sans allant et avec un seul but marqué en huit minutes (1-5, 8ème). Pas idéal pour un groupe qui doute encore malgré l'enchaînement des victoires. "On les a mis en confiance d'entrée et derrière on l'a trainé sur tout le match, regrettait Valentin Porte, titularisé au coup d'envoi, comme Melvyn Richardson ou Nicolas Tournat. On doit retrouver de l'envie, de la hargne, que l'on a un peu perdu depuis le match contre la Norvège. Ça plus la Suisse ça fait beaucoup."

Les Tricolores avaient pourtant tous envie de donner une plus belle image que celle renvoyée quarante-huit heures plus tôt. Mais après leur mauvais départ, les partenaires de Michaël Guigou n'ont jamais réussi à se libérer complètement malgré quelques bons passages. Après avoir repris la main et étouffé pendant une dizaine de minutes les attaques algériennes, l'équipe de France semblait en mesure de passer la vitesse supérieure (12-9, 20ème). Mais encore une fois elle est restée au niveau de son adversaire, au point de se faire des frayeurs jusqu'au bout. "Notre équipe, aujourd'hui, ne peut pas gagner facilement si on attaque pas le match à 300%", confiait un Nicolas Tournat précieux en attaque. L'Algérie d'Alain Portes a certainement senti la fébrilité des Bleus et elle a continué à jouer son va-tout, reprenant même un temps les commandes de la partie (22-23, 47ème).

"On va finir par se faire punir à un moment donné" (Valentin Porte)

Les Français, grâce à quelques parades bienvenues de Vincent Gérard, sont parvenus à s'en sortir, profitant aussi sans doute du manque de profondeur de banc de leur adversaire. "On n'est plus la grande équipe de France d'il y a dix ans, rappelait Luc Abalo, un poil agacé, à sa sortie du terrain. On se dit qu'on n'a pas le droit de mal faire les choses, mais on doit prendre du plaisir. Tout le monde a envie de bien faire. Dès que ça marche pas tout le monde commence à paniquer. On doit être plus serein." Jusque-là les Bleus parviennent à garder leurs nerfs solides dans le money-time et c'est déjà pas mal car cela leur a permis de battre la Suisse et l'Algérie, certes sans briller. Mais l'adversité va se corser dans les prochains jours, et le niveau de jeu affiché lors des deux derniers matchs n'est pas suffisant pour espérer renverser des montagnes au pays des Pyramides. "Il va falloir faire beaucoup mieux que ça parce qu'avec les gros morceaux qui arrivent on va finir par se faire punir à un moment donné", n'hésite pas à alerter le toujours lucide Valentin Porte.

Avant d'affronter dans deux jours les Islandais, surpris par les Suisses (18-20) et quasiment hors course pour les quarts de finale, l'équipe de France a encore fait le plein. Deux points supplémentaires à gratter lors des deux matchs du tour principal qu'il lui reste à disputer pourrait lui suffire pour accéder au grand huit de ce championnat du monde. Mais les Bleus vont devoir améliorer la qualité de leur jeu. "On n'arrive pas encore complètement à se lâcher, à exploiter le potentiel de cette équipe", concluait Guillaume Gille. C'est pourtant maintenant qu'il va falloir le faire.

J1 : Suisse - Islande 20-18, France – Algérie 29-26, Portugal - Norvège 28-29
J2 : Suisse - Portugal ven 15h30, Islande – France ven 18h, Norvège - Algérie ven 20h30
J3 : Algérie - Suisse dim 15h30, Islande - Norvège dim 18h, Portugal – France dim 20h30
Classement : 1. France 6 pts (+8), 2. Portugal 4 pts (+8), 3. Norvège 4 pts (+3), 4. Islande 2 pts (+11), 5. Suisse 2 pts (-5), 6. Algérie 0 pt (-25)

Par Régis Aumont