Aller au contenu principal

MONDIAL : LE TOP 5 DES JOUEURS À SUIVRE

MADE IN HAND TV

NEWS

MONDIAL : LE TOP 5 DES JOUEURS À SUIVRE
12 janvier 2021
12 janvier 2021

Ils seront peut-être les stars du championnat du monde...ou pas. Made in Hand a sélectionné cinq joueurs dont on attend monts et merveilles en Egypte.

SANDER SAGOSEN (NORVÈGE)
Poste : arrière gauche - Age : 25 - Club : Kiel (All)

Eblouissant il y a un an lors de l’Euro où il avait terminé meilleur buteur (65) et passeur (53) mais étrangement pas MVP du tournoi, le maître à jouer de l’équipe de Norvège sera encore l’une des grandes attractions de ce championnat du monde. Vainqueur de la Ligue des champions avec son nouveau club de Kiel fin décembre, l’arrière gauche ou demi-centre possède toutes les qualités du handballeur moderne : physiques, techniques et mentales. Au sein d’une équipe plus que jamais armée pour décrocher son premier titre mondial, après deux finales perdues lors des deux dernières éditions (2017 et 2019), l’ancien Parisien sera encore le chef d’orchestre, celui capable de prendre ses responsabilités dans les moments clés. Les Français pourront s’en rendre compte dès leur premier match jeudi soir à Gizeh.



DIKA MEM (FRANCE)
Poste : arrière droit - Age : 23 - Club : Barcelone (Esp)

Devenu l’une des pièces maîtresses de Barcelone, Dika Mem brille de mille feux de l’autre côté des Pyrénées Cantonné à un rôle de remplaçant lors des deux France-Serbie la semaine passée, le jeune Français n’a malheureusement pas pu reproduire en Bleu (3 buts) ce qu’il montre en Catalogne depuis plusieurs années. Il a pourtant tout en magasin pour s’imposer avec son coéquipier de club Ludovic Fabregas parmi les nouveaux leaders de cette équipe de France en ‘‘reconstruction’’. D’autant plus que Guillaume Gille semble décidé à l’installer au poste d’arrière droit, là où il est le meilleur, alors que ses passages au centre de l’attaque tricolore n’ont pas toujours été une grande réussite par le passé. En pleine forme, le gaucher, avec la précision de son bras gauche et ses qualités physiques au-dessus de la moyenne, sera particulièrement attendu au pays des Pharaons.



NIKLAS LANDIN (DANEMARK)
Poste : gardien - Age : 32 - Club : Kiel (All)

Si le Danemark est aujourd’hui reconnu comme la meilleure équipe de handball avec l’Espagne, elle le doit en partie à son exceptionnel gardien de but. Désigné meilleur joueur du monde de l’année 2019, Niklas Landin est le dernier rempart que toute équipe rêverait d’avoir dans son effectif. Encore décisif avec Kiel lors de la finale de la Ligue des champions face à Barcelone en décembre, le Danois est un modèle du genre. Aussi fort sur sa ligne que lorsqu’il s’avance, celui qui est champion olympique (2016), du monde (2019) et d’Europe (2012) excelle dans l’anticipation. Au plus haut niveau depuis de nombreuses années, il a l’avantage de bien connaître ses adversaires et possèdent sur certains un avantage psychologique certain. Cette année encore il sera l’un des très gros atouts du tenant du titre.


ALEX DUJSHEBAEV (ESPAGNE)
Poste : arrière droit - Age : 28 - Club : Kielce (Pol)

Au sein d’une équipe espagnole où cohabitent jeunesse et expérience, Alex Dujshebaev, 28 ans, fait le lien entre les deux générations. Le gaucher, installé à Kielce depuis trois ans et demi, allie puissance et vision du jeu, lui qui fut le meilleur réalisateur (37) et passeur (32) de son équipe lors du dernier Euro. Difficile à défendre, le fils de la légende Talant Dujshebaev, sous les ordres duquel il joue en Pologne, est devenu un joueur très régulier au fil des années. En Egypte, où l’Espagne ambitionne de remporter son premier championnat du monde depuis son sacre à domicile en 2013, l’arrière droit sera encore un atout maître des doubles champions d’Europe en titre. Dans son style pas toujours spectaculaire, mais souvent très efficace.



YAHIA OMAR (ÉGYPTE)
Poste : arrière droit - Age : 23 - Club : Veszprem (Hon)

Alors que de nombreux joueurs de la sélection égyptienne évoluent au pays, Yahia Omar défend depuis une saison et demie les couleurs de Veszprem avec qui il a disputé le Final4 de la Ligue des champions à la fin de l’année dernière. Recruté par David Davis, l’actuel entraîneur du mythique club hongrois qui fut son sélectionneur en 2018 et 2019, le jeune arrière droit a franchi un palier ces derniers mois au point de s’installer parmi les joueurs clés de son équipe. En sélection, il est la star montante de l’Egypte. Elu dans l’équipe-type du dernier championnat d’Afrique des Nations, remporté par les Pharaons en Tunisie l’année dernière, le véloce gaucher (1m97 ; 96 kilos) aura à coeur de briller à domicile. Excellent tireur de loin, Yahia Omar sera l’un des fers de lance du collectif dirigé par l’Espagnol Roberto Garcia Parrondo, cité parmi les outsiders de ce Mondial 2021.


Par Régis Aumont