Aller au contenu principal
Made in Hand, Handball, LNH, Lidl Starligue, HBC Nantes, Aymeric Minne

MINNE VOIT PLUS GRAND

News

Par regisaumont
Mis à jour le mer 31/07/2019 - 20:40

MINNE VOIT PLUS GRAND

Recrue phare du HBC Nantes, le jeune demi-centre découvre son nouveau club depuis quelques jours avec l'envie de franchir un nouveau cap. (Photo : Facebook/HBC Nantes)

C'est l'un des très grands espoirs du handball français. Désiré par Nantes et Montpellier cet été, Aymeric Minne a finalement choisi le "H" qu'il devait rejoindre l'année prochaine. Mais le demi-centre de 22 ans, désireux d'anticiper son arrivée dans la cité des Ducs, a vu son voeu s'exaucer quand les dirigeants aixois et nantais sont tombés d'accord il y a deux semaines pour avancer son transfert quand dans le même temps Nicolas Claire le croisait pour filer à Aix-en-Provence. Nantes a donc un nouveau meneur de jeu, plus jeune, mais qui a déjà fait ses preuves après quatre saisons passées au PAUC. "Je pense que j’étais un bon joueur dans une équipe qui jouait la 6ème place du championnat. Aujourd’hui je veux passer un cap, et être bon dans une équipe qui joue les premières places de Lidl StarLigue", a confié le joueur devant la presse en début de semaine.

Si Aix s'est fixé cet objectif à court terme, Nantes fait déjà partie depuis quelques années du haut du panier du championnat de France. "J’avais besoin et envie de changer d’air, explique l'intéressé. Je voulais me sortir de ma zone de confort, me tester avec un nouveau club, de nouveaux coéquipiers et d’autres objectifs." Depuis le 22 juillet, date de la reprise de l'entraînement, Aymeric Minne apprivoise son nouvel environnement. "J’ai l’avantage de parler français, de connaître déjà le championnat et l’intégration avec les autres va se faire très vite, ça a déjà bien commencé. Je sens que j’ai la confiance d’Alberto (Entrerrios) et Greg (Cojean), qu’ils veulent me donner des responsabilités. Il y a des attentes autour de moi, certes, mais je ne me mets pas plus la pression."

"Etre un joueur qui défend"

Si ses performances seront épiées dès les premières rencontres de Nantes, le natif de Melun sera évidemment bien entouré, au milieu d'internationaux tels que Nicolas Tournat, Olivier Nyokas, Eduardo Gurbindo ou encore Valero Rivera. C'est d'ailleurs au contact de tous ses joueurs qu'il espère devenir meilleur sur un poste particulièrement exposé. "J’aime mon rôle de demi-centre, d’organisateur, de passeur et aussi de tireur, poursuit le néo-nantais. En défense, je dois encore progresser mais j’ai vraiment envie d’acquérir de l’expérience et de m’améliorer, pour être un joueur complet et un joueur qui défend." Véritable joyau sur le plan offensif, à la création comme à la finition - il a terminé huitième meilleur réalisateur de Lidl Starligue la saison passée avec 129 buts -, Aymeric Minne doit encore prendre de l'épaisseur en défense pour devenir incontournable des deux côtés du terrain.

En toile de fond, l'équipe de France, dont il n'est déjà plus très loin à l'instar du Nîmois Elohim Prandi qui incarne aussi l'avenir du handball français. "J’avais évoqué il y a quelques temps le rêve de participer aux JO 2020, évoque Aymeric Minne. Pour l’instant, je n’ai jamais été sélectionné. Pour espérer un jour porter le maillot bleu, je sais que je dois encore travailler, montrer que je suis bon avec le «H» et être régulier." On imagine que Didier Dinart, qui le suit de près, ne manquera pas de faire appel à lui si son envol nantais se déroule sans accroc.

Par Régis Aumont

retour aux news