Aller au contenu principal

NEWS

A QUOI RESSEMBLERA LE PSG À LA RENTRÉE ?
9 avril 2020
9 avril 2020

Le club de la capitale changera sensiblement de visage à l'intersaison. Avec l'ambition de rester toujours aussi compétitif.

Paris va perdre cet été plus de la moitié de ses titulaires. Rodrigo Corrales, Sander Sagosen, Luc Abalo et Gudjon Valur Sigurdsson ne porteront plus les couleurs des Rouge et Bleu, alors que Kim Ekdahl du Rietz, en fin de contrat, pourrait également partir monnayer ses talents ailleurs. Des départs que le club parisien a déjà compensé l'année dernière avec les signatures des internationaux français Yann Genty, Elohim Prandi et Mathieu Grébille, du champion d'Europe espagnol Ferran Solé et du Letton Dainis Kristopans.

Un recrutement plus français que ces dernières années et composé à 80% de joueurs de Lidl Starligue. Un choix parfois, dans le cas de la pépite Prandi par exemple, une obligation aussi puisque le club de la capitale, appartenant au fonds d'investissement QSI depuis 2012, ne peut plus dépenser sans compter comme au début de l'ère qatarienne. C'est ainsi que Sander Sagosen, actuellement parmi les deux ou trois meilleurs joueurs du monde, a préféré décliner la proposition de prolongation du PSG pour répondre favorablement à l'offre plus juteuse formulée par Kiel. C'est d'ailleurs le départ du demi-centre norvégien qui pose aujourd'hui le plus question dans le projet de jeu des champions de France.

Skubbe ne viendra pas

Poste par poste, le PSG remplacera Corrales par Genty, Sigurdsson par Grébille et Abalo par Solé. Kristopans, lui, sera un indéniable renfort sur le côté droit de la ligne arrière parisienne où il devrait former avec Nedim Remili un duo probablement inégalé en Europe. Très esseulé cette saison puisque seul arrière droit de métier de l'effectif, l'international français pourrait d'ailleurs faire partie de la solution si Paris ne mettait pas la main sur un nouveau meneur de jeu. Avec les arrivées de Kristopans et Prandi, Remili, comme les très polyvalents et expérimentés Nikola Karabatic et Mikkel Hansen, pourrait de temps en temps être utilisé dans l'axe de l'attaque. Même si à ce jour la seule certitude est que Stas Skube ne sera pas le nouveau maître à jouer du leader de Lidl Starligue au moment de l'interruption de la saison.

Le Slovène, après avoir annoncé qu'il n'irait pas au bout de son contrat qui courait jusqu'en 2022 avec le Vardar Skopje, en proie à de graves problèmes financiers, s'est engagé avec Meshkov Brest pour deux ans. Dragué par les dirigeants du PSG l'année dernière avant qu'il ne prolonge avec le club macédonien, l'ancien demi-centre de Szeged avait pourtant le profil de la cible idéale pour pallier la perte de Sagosen.

Par Régis Aumont