Aller au contenu principal

Mem : "Je ne suis pas une victime"

En Bref

Mem : "Je ne suis pas une victime"

Made in Hand, Handball, Ligue des champions, Barcelone, Dika Mem

Quarante-huit heures après avoir été la cible de cris de singe depuis la tribune visiteurs lors de la rencontre entre Barcelone et Celje en Ligue des champions, Dika Mem s'est brièvement exprimé lundi via le site de la Fédération Française de Handball. "C'est arrivé et je n'ai pas envie de m'étaler dessus. Il y a des sujets bien plus importants que de commenter cet acte idiot. Je ne suis pas une victime, a tenu à préciser le joueur français qui a reçu depuis ce triste épisode énormément de messages de soutien. "Je n'ai pas tout de suite compris puis, sur le coup, cela m'a énervé, raconte néanmoins l'arrière des Bleus. Sincèrement, dans les cinq minutes qui ont suivi, j'étais uniquement concentré sur le match. Pour moi, le plus important, ce sont les excuses du président, des joueurs, et de l'entraîneur de Celje qui sont tous venus vers moi dès la fin du match. Je tiens à remercier tous ceux qui ont m'ont témoigné de leur soutien." Si le club slovène s'est fendu d'un communiqué pour s'excuser auprès de Dika Mem, il n'est pas à l'abri d'une sanction puisque la Fédération européenne (EHF) a fait savoir qu'elle "examinera les mesures à prendre pour que de tels incidents ne se reproduisent plus jamais." Par R.A.