Aller au contenu principal

Nantes-Anti : "J’ai arrêté de croire au Père Noël"

En Bref

Nantes-Anti : "J’ai arrêté de croire au Père Noël"

Made in Hand, Handball, Ligue des champions, HBC Nantes, Thierry Anti

Sonné, comme ses joueurs, après l'uppercut reçu de la part de Barcelone (25-32), mercredi soir lors des quarts de finale aller de la Ligue des champions, Thierry Anti ne cherchait pas d'excuses à son équipe. "On s’est tout simplement fait surclasser, admettait l'entraîneur du HBC Nantes auprès de nos confrères de Ouest-France. On a manqué de lucidité. Les joueurs semblaient trop stressés. J’aimerais dire qu’on a pris une correction mais ce serait le cas si on avait joué notre handball. C’est ce qui me chagrine le plus : on n'a pas bien joué. Par rapport aux consignes, on a fait trop d’erreurs. Il y a eu un double effet : Barcelone est une équipe très forte et nous avons raté notre match. On n’a pas vraiment existé. J’assume, je suis l’entraîneur." Reste un match retour, en Catalogne dans dix jours où les Nantais tenteront de laver l'affront. "Au retour, on va déjà essayer de faire une bonne production mais de là à s’imposer de 8 buts… À 60 ans, j’ai arrêté de croire au Père Noël, reconnaît le technicien. Face à Barcelone, qui est bien plus fort, tu dois être plus concentré. Mon message n’est pas passé mais mon message était juste." Par R.A.