Aller au contenu principal
Made in Hand, Handball, LNH, Lidl Starligue, PSG, HBC Nantes, MHB, USAM, Chambéry

LE DÉBUT DE SAISON EN CHIFFRES

News

Par regisaumont
Mis à jour le lun 05/11/2018 - 15:20

LE DÉBUT DE SAISON EN CHIFFRES

Après trois semaines de pause, la Lidl Starligue s'apprête à reprendre ses droits cette semaine. L'occasion d'effectuer un petit flash-back en chiffres des sept journées déjà passées.

12. Melvyn Richardson détient le record de buts marqués sur un match depuis le début de saison. L'arrière du MHB a réussi la performance d'inscrire 12 buts contre Istres le 19 septembre. Le jeune international, pour qui il s'agit de sa nouvelle marque de référence en Lidl Starligue, avait connu une soirée particulièrement faste avec 92% de réussite au tir. A noter que Jean-Jacques Acquevillo (Cesson-Rennes) et Nemanja Ilic (Toulouse) ont fait presque aussi bien avec 11 réalisations.

2. Yann Genty est le meilleur buteur des gardiens. Le dernier rempart de Chambéry, qui réalise par ailleurs un excellent début de saison, a trouvé le chemin des filets sur ses deux seules tentatives. Son avance sur la concurrence est toutefois infime puisque ses collègues sont nombreux à avoir marqué une fois : Rémy Gervelas (Ivry), Yassine Idrissi (Toulouse), Rémi Desbonnet (Nîmes), Rodrigo Corrales (PSG), Kévin Bonnefoi (Toulouse) et Vincent Gérard (Montpellier).

14. Avec sept défaites et aucun point au compteur, Pontault-Combault connaît un retour dans l'élite particulièrement compliqué. C'est d'autant plus vrai lorsque l'on se penche sur les statistiques collectives de l'équipe seine-et-marnaise qui possède à la fois la plus mauvaise attaque (24 buts/match) et la plus mauvaise défense (33.6 buts/match) de Lidl Starligue. Souhaitons que la qualification pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue obtenue durant la trêve lance une nouvelle dynamique au PCHB.

4. Trois équipes s'exportent jusque-là beaucoup mieux que les autres. Nantes, Chambéry et Nîmes ont déjà gagné quatre fois à l'extérieur cette saison, soit à chacun de leurs déplacements. A Pontault-Combault, Ivry, Tremblay et Istres pour le H. A Toulouse, Tremblay, Aix et Nîmes pour Chambéry. Enfin à Saint-Raphaël, Pontault-Combault, Ivry et Tremblay pour l'USAM. Pas étonnant de retrouver ces clubs respectivement classés premier, deuxième et quatrième après un gros tiers du championnat.

17. Si le niveau de la Lidl Starligue s'est resserré depuis quelques saisons, les grands écarts sont encore possibles certains soirs bien que plus rares que par le passé. La palme du plus gros carton se partage pour le moment entre le PSG et Aix-en-Provence avec un +17 passé respectivement à Ivry (38-21, J1) et Pontault-Combault (35-18, J7). A noter qu'à l'inverse, cinq des quarante-huit rencontres disputées jusque-là n'ont pas trouvé de vainqueur, le spécialiste du match nul étant Istres avec deux partages des points, contre Dunkerque (23-23, J1) et Tremblay (25-25, J6).

15. Ce n'est sans doute pas la catégorie statistique dans laquelle les handballeurs aiment s'illustrer, quoique. Avec 15 exclusions de deux minutes (en 7 matchs !), Vaidotas Grosas est de très loin le joueur le plus souvent pris par la patrouille. L'expérimenté défenseur lituanien d'Istres, 108 kilos sur la balance, n'a pas fini une seule rencontre sans avoir été invité au moins une fois par les arbitres à rejoindre le banc. A ce rythme-là, personne n'ira le chercher, ses plus sérieux rivaux, Kornel Nagy (Dunkerque) et Adrien Dipanda (Saint-Raphaël), n'ont quant à eux été sanctionnés « qu'à » neuf reprises cette saison.

3. Trois clubs se partagent jusque-là le record de passages devant les caméras de beIN Sports. Il s'agit sans grosse surprise de Paris, de Montpellier et de Saint-Raphaël qui ont vu quatre de leur rencontres diffusées en direct sur la chaîne du handball. A noter que le PSG et le MHB seraient en tête si leur choc au sommet de la septième levée n'avait pas été reporté au mois de décembre. De façon plus surprenante, Nantes n'a été diffusé qu'à deux reprises mais le sera ce jeudi soir lors du duel tant attendu face à Chambéry. Enfin, deux équipes ne sont pas encore passées à la télé : il s'agit de Tremblay et de Pontault-Combault.

Par Régis Aumont

retour aux news