Aller au contenu principal

NANTES RENVERSE UNE MONTAGNE

MADE IN HAND TV

NEWS

NANTES RENVERSE UNE MONTAGNE
7 avril 2021
7 avril 2021

Battus d'un but la semaine dernière, les Nantais ont réussi l'exploit de renverser Kielce mercredi soir en Pologne (31-34) pour s'inviter en quarts de finale de la Ligue des champions.

A moins d'un cataclysme demain soir à Paris, il y aura deux clubs de Lidl Starligue en quarts de finale de la Ligue des champions cette saison. Ce n'était pas couru d'avance tant Nantes, après un parcours mi-figue mi-raisin au tour principal, avait mal engagé son huitième de finale face à Kielce. Battus par les Polonais, champions d'Europe en 2016, sur la plus petite des marges à domicile la semaine passée (24-25), les partenaires de Rock Feliho étaient contraints à l'exploit dans la Hala Legionow mercredi soir pour ne pas voir son aventure européenne s'arrêter là. Une victoire ou la porte en somme pour une formation ligérienne qui récupérait pour l'occasion son maître à jouer Aymeric Minne, blessé le mois dernier avec les Bleus. Le meneur de jeu a été le grand artisan de l'exploit du "H", à la fois organisateur et buteur (8/10), exceptionnel d'efficacité en première période (5 buts à 100%) et encore décisif en fin de partie quand tout restait à faire.

Solides et solidaires en défense, les Nantais ont dominé la première période, prenant rapidement les commandes de la partie (2-5, 7ème) et faisant naître quelques doutes chez les hommes de Talant Dujshebaev. Rentrés aux vestiaires avec deux buts d'avance (13-15, MT), les Violets, en noir ce soir, subissaient davantage au début du deuxième acte, dominés par les trois K, Kulesh (6 buts), Karalek (4), Karacic (3). Si bien qu'à un quart d'heure de la fin de la rencontre, les joueurs d'Alberto Entrerrios n'étaient plus en situation de se qualifier (24-23, 46ème). Mais ils n'ont jamais douté, ont continué à développer leur jeu d'attaque, avec quelques éclairs de Kiril Lazarov malgré une certaine maladresse (4/10) ou encore la puissance de Dragan Pechmalbec qui remettait les siens en position favorable à l'attaque du money-time (28-30, 55ème).

Si ce diable de Nicolas Tournat ramenait Kielce à hauteur de son ancienne équipe (30-30, 57ème), ce sont finalement les Nantais qui montraient plus de ressources pour arracher une victoire qui s'inscrira parmi les plus belles de l'histoire du club (31-34). Tombeurs d'un outsider pour le titre, ils vont avoir un mois pour se préparer à faire face à un favori cette fois-ci. Les Hongrois de Veszprem, vainqueurs du Vardar Skopje de 14 buts à l'aller, ont déjà validé leur billet pour les quarts de finale, programmés entre le 12 et le 20 mai. L'obstacle sera haut, mais Nantes a encore montré qu'il pouvait renverser des montagnes. 

HUITIÈMES DE FINALE
Barcelone (ESP) - Elverum 39-19 (37-25)* 
Flensburg (ALL) - Zagreb (CRO) Forfait du club croate en raison de cas de Covid
Kiel (ALL) - Szeged (HON) 33-28 (33-28)
Aalborg (DAN) - Porto (POR) 27-24 (29-32)
Kielce (POL) - Nantes (FRA) 31-34 (25-24)
Veszprem (HON) - Vardar (MCD) jeu 18h45 (41-27)
Meshkov (BLR) - Zaporozhye (UKR) jeu 18h45 (30-32)
Paris (FRA) - Celje (SLO) jeu 20h45 (37-24)

* les deux rencontres ont eu lieu à Barcelone

Régis Aumont