Aller au contenu principal

Porte : "On a livré le match qu'il fallait"

MADE IN HAND TV

En Bref

Porte : "On a livré le match qu'il fallait"

Made in Hand, Handball, FFHB, JO 2021, Tokyo, Finale, France-Espagne, Valentin Porte

Touché assez vite en seconde période et contraint de laisser sa place à Luc Abalo pour retourner sur le banc, Valentin Porte avait oublié ses douleurs à la hanche après avoir accroché sa médaille d'or olympique autour de son cou. Le Montpelliérain pouvait ainsi fournir une analyse précise de la finale, remportée par les Bleus (25-23) samedi à Tokyo. "Offensivement, le Danemark est une équipe monstrueuse. On les avait étudiés mais une fois sur le terrain, ça va très vite, avec une qualité de passes incroyable, des joueurs de grand talent…, a décrit le gaucher, auteur d'un sans-faute devant le but lors de ce dernier match (2/2).  Mais on leur est rentré dedans intelligemment et on les a étouffés petit à petit. C’est génial parce que ça faisait très longtemps qu’on n’avait pas dominé comme ça le Danemark." Celui qui a été promu capitaine lorsque Michaël Guigou a été préservé à l'occasion de la rencontre sans enjeux contre la Norvège se félicite par ailleurs de l'état d'esprit des Français durant la quinzaine. "On a retrouvé une équipe investie et concentrée. Et de match en match, notamment avant la demie et la finale, j’ai senti des mecs vraiment investis, dans l’échange, dans le partage, confie-t-il. On avait évidemment tous à cœur de bien faire mais il y avait quelque chose en plus qui se passait. On savait qu’il y avait un truc à faire et passer cette demi-finale, le stade où on avait tant échoué ces dernières années, cela nous a peut-être libérés. Cela n’était qu’une étape et on voulait aller chercher le plus belle des médailles. On l’a fait ce soir en livrant le match qu’il fallait contre eux. Tout ce qui s’est passé, on l’avait imaginé et préparé mais respect à l’équipe, garder cette intensité pendant soixante minutes…R.A. (FFHandball/Iconsport)