Connexion

NEWS

« retour


le 14 avril, 2018

L'USAM de Rémi Desbonnet, auteur de 10 arrêts samedi soir, sera de la grande fête à Paris le 5 mai. (Panoramic)

Nîmes tombe Montpellier !

Nîmes a créé la surprise en dominant Montpellier (32-30) lors de la première demi-finale de la Coupe de France dans une ambiance extraordinaire.

C’est peut-être la plus belle émotion depuis le début de ma carrière.” Les mots sortent de la bouche de Julien Rebichon, le capitaine de l’USAM après la qualification de son équipe pour la finale de la Coupe de France. Ils disent tout de l’exploit réalisé par les Nîmois, qualifiés samedi soir pour leur première finale dans l’épreuve depuis 1994 et vainqueurs du derby face à l’encombrant voisin montpelliérain (32-30). “On va aller à Paris avec cette bande de potes et c’est vraiment génial”, enchaîne devant les caméras de L’Equipe TV celui qui a été servi cette semaine en terme d’émotions après être devenu papa mardi.

Evidemment pas favori à l’heure de défier le leader de Lidl Starligue, Nîmes n’a pourtant rien volé de sa qualification. Parfois dans le dur en première période, du fait notamment du rythme endiablé imposé par les visiteurs, les hommes de Franck Maurice, solidaires et déterminés, n’ont rien lâché si bien qu’à la pause les deux équipes étaient à égalité (16-16, MT). Au retour des vestiaires, les Nîmois, soutenus par près de 4 000 supporters aussi motivés que les joueurs, étaient portés par une énergie nouvelle. Grâce notamment à son jeu rapide, l’USAM mettait au supplice des Montpelliérains dans les cordes (24-19, 43ème). Toujours à -5 au moment d’entrer dans le money-time (30-25, 55ème), les Héraultais réagissaient néanmoins par l’intermédiaire d’un Melvin Richardson encore une fois à son avantage (8 buts).

Mais, revenu à deux longueurs (30-28, 57ème), le MHB perdait bêtement un ballon suite à une mésentente entre Valentin Porte et ce même Richardson au moment d’amorcer une contre-attaque. Une perte de balle de plus qui faisait le bonheur des Nîmois en même temps qu’elle anéantissait les espoirs de retour des Héraultais. Montpellier, finaliste en 2017, quitte donc la Coupe de France et va reporter ses espoirs de titre sur le championnat de France voire la Ligue des champions. Pour Nîmes, la saga continue et prendra fin quoiqu’il arrive le 5 mai à l’AccorHotels Arena de Bercy. Son adversaire sera connu dimanche après-midi à l’issue de Chambéry-Paris.

DEMI-FINALES
Nîmes-Montpellier 32-30
Chambéry-PSG (dimanche à 16h15)

Par Régis Aumont

NEWS