Connexion

NEWS

« retour


le 10 avril, 2018

Daniel Narcisse va arrêter le hand sous les couleurs de Paris, club qu'il avait rejoint en 2013. (Panoramic)

Narcisse va tirer sa révérence

C’est un monument du handball français qui va mettre un terme à sa carrière à la fin de la saison.

La vingtième saison aura été la dernière. Daniel Narcisse, passé professionnel en 1998 à Chambéry où il a éclos au plus haut niveau, a annoncé ce mardi après-midi, selon nos confrères de L’Equipe, qu’il mettrait un terme à sa carrière à l’issue de l’exercice en cours. Le Réunionnais, désigné meilleur joueur du monde en 2012, s’apprête donc à disputer ses derniers matchs avec le PSG, club au sein duquel il devrait ensuite épouser une carrière de dirigeant.

Daniel Narcisse est un monument du handball français. Il possède, derrière son ami Thierry Omeyer, le plus riche palmarès de l’équipe de France avec en poche quatre titres mondiaux, trois sacres européens et deux médailles d’or olympique. C’est d’ailleurs en même temps que la légende des gardiens qu’il avait mis un terme, au mois de juin l’année dernière, à sa riche carrière internationale ponctuée de 311 sélections et 943 buts. Sa détente, laquelle lui a valu le surnom de « Air France », son élégance sur le terrain et sa facilité dans les un-contre-un caractérisent cet arrière gauche de grand talent qui n’aura finalement connu que quatre clubs (Chambéry, Gummersbach, Kiel, Paris) durant sa longue carrière.

Encore trois titres à chasser

C’est donc, comme prévu, sous les couleurs du club de la capitale que Daniel Narcisse refermera dans moins de deux mois un grand chapitre de sa vie. A 38 ans, il connaît une saison compliquée avec de nombreux pépins physiques qui l’ont possiblement poussé à ne pas jouer les prolongations une année supplémentaire comme Thierry Omeyer. Reste que le PSG a a encore de grandes échéances devant lui d’ici fin mai, avec trois titres à chasser. La Lidl Starligue dans laquelle la lutte fait rage avec Montpellier, mais aussi la Coupe de France avec une demi-finale à disputer à Chambéry dimanche, et évidemment la Ligue des champions.

Déjà vainqueur de la compétition avec Kiel en 2010 et 2012, Daniel Narcisse pourrait ainsi sortir par la grande porte lors du Final Four organisé à Cologne (26-27 mai), lui qui a longtemps ébloui la Bundesliga de sa classe. Ce serait amplement mérité pour récompenser une carrière en tout point extraordinaire.

Par Régis Aumont

NEWS