NEWS

« retour


le 12 octobre, 2017

J5 : Le PSG dans un fauteuil

Uwe Gensheimer a eu le temps d’inscrire sept buts avant de suivre la fin du match sur le banc. (Panoramic)

Comme Montpellier la veille, le PSG a obtenu jeudi soir à Saran sa cinquième victoire (28-36) en autant de rencontres de Lidl Starligue. Pour redevenir leader.

Paris n’a aucune intention de laisser filer Montpellier, vainqueur la veille à Cesson et auteur d’un début de saison canon. En déplacement à Saran jeudi soir, dans le cadre du match de clôture de la cinquième journée de Lidl Starligue, les champions de France n’ont laissé que vingt minutes d’espoir à leurs hôtes d’un soir. Jusqu’à 9-9, le Palais des Sports d’Orléans pouvait rêver d’un improbable exploit, qui aurait été plus retentissant encore que les succès dunkerquois et nîmois survenus mercredi contre nantais et raphaëlois. Sauf qu’après le premier tiers de la partie, les Saranais ont davantage raté, commis de trop nombreuses erreurs (14 ballons perdus en première période) dont les Parisiens ont bien profité (7 buts en contre-attaque dans la première demi-heure).

En dix minutes, Paris a passé la surmultipliée ainsi qu’un 8-2 aux locaux synonyme d’un avantage logique de six buts à la mi-temps (11-17, 30ème). Le deuxième acte permettait aux joueurs de la capitale, bien supérieurs malgré un peu de relâchement dans les ultimes instants, d’assurer le spectacle, à l’image des ailiers Luc Abalo (8/8) et Uwe Gensheimer (7/11) particulièrement à la fête avant de céder leurs places. Zvonimir Serdarusic pouvait en effet faire souffler ses cadres en pensant à dimanche et au déplacement à Aalborg en Ligue des champions. Avec ce nouveau succès (28-36), le PSG reprend donc la première place du classement au bénéfice d’un meilleur goal-average que Montpellier. Il compte aussi désormais quatre longueurs d’avance sur Nantes, présenté comme son rival le plus sérieux cette saison mais déjà défait à deux reprises en cinq journées.

Par Régis Aumont

NEWS