Connexion

NEWS

« retour


le 7 mars, 2018

Valentin Porte, remis de son entorse à la cheville, a effectué son retour face à Massy. (Panoramic)

J17 : Montpellier fait le job

Montpellier a renoué avec la victoire face à Massy (32-23) lors de la 17ème levée de Lidl Starligue. Dans le bas du classement, Ivry et Tremblay ont fait une bonne opération mercredi soir.

Six jours après être quelque peu passé à côté de son match au sommet à Paris, Montpellier a renoué avec la victoire mercredi soir dans son antre de Bougnol. Mais le leader de la Lidl Starligue n’a pas toujours impressionné face à une équipe du bas de tableau. Malgré le retour de Valentin Porte, déjà remis sur pieds, les Héraultais ont signé un succès assez long à se dessiner devant Massy (32-23). Au quart d’heure de jeu, les Montpelliérains avaient pourtant décroché leur hôte du soir (10-6, 16ème). Mais trop de maladresses polluaient la prestation des locaux qui ne comptaient plus que deux petits buts d’avance à la mi-temps (15-13, MT).

Au retour des vestiaires, les joueurs de Patrice Canayer, encore une fois emmenés par un très bon Melvyn Richardson (6/8), n’étaient pas au mieux (18-16, 36ème). Puis soudain la machine s’est mise en route, et le MHB a pris ses distances (27-18, 51ème). Une bonne seconde période suffisante pour dominer le promu massicois mais Montpellier, déjà sur courant alternatif le week-end dernier en Ligue des champions face à Leon, semble un petit peu se chercher en ce moment. En attendant, avant le déplacement de Paris à Saint-Raphaël jeudi soir, les Héraultais ont repris provisoirement six longueurs d’avance sur les champions de France.

Aix puissance 4

Nantes est lui revenu à hauteur du PSG grâce à un match bien maîtrisé à Cesson (27-33). Malgré l’absence du meilleur buteur du championnat, David Balaguer, le H n’a pas connu de problèmes offensifs. A la pause, les Nantais, qui enregistraient le retour de leur capitaine Rock Feliho, avaient passé 18 buts à l’habituelle solide défense bretonne (14-18, MT). Un peu moins saignants après le repos, les coéquipiers d’Eduardo Gurbindo (8 buts) ont géré tranquillement leur avance pour décrocher une cinquième victoire consécutive en Lidl Starligue. De quoi se tourner sereinement vers la réception de Nîmes en Coupe de France samedi prochain.

Nîmes respire mieux. Après trois revers, les Gardois ont retrouvé la voie du succès qui les fuyait depuis le…22 novembre ! Les partenaires de Julien Rebichon (7 buts) ont pris la mesure de Saran pour qui le score est sévère après avoir encaissé un 10-4 dans le dernier quart d’heure. Les Nîmois repassent quatrième avec un match de plus que Saint-Raphaël. Saran reste lui scotché à la dernière place. Dans le bas du tableau, dans cette lutte à cinq pour le maintien, deux équipes ont marqué des points. Ivry, qui n’avait plus gagné depuis quatre mois, a dominé Chambéry à Delaune (24-22). Les Val-de-Marnais ont mené les débats de la première à la dernière minute et se sont très vite détachés (10-4, 13ème). Ils ont ensuite résisté au retour des Savoyards grâce notamment à l’efficacité de Morten Vium Troelsen (8/10) et aux parades de Rémy Gervelas (14 arrêts). Les Ivryens reprennent un peu leurs distances avec la zone rouge.

L’autre bonne opération est à mettre au crédit de Tremblay. Les joueurs de Benjamin Braux ont enchaîné deux succès pour la première fois de la saison. Après son importantissime victoire à Massy la semaine dernière, les Tremblaysiens ont confirmé devant Toulouse (34-31) avec un Vasko Sevaljevic démoniaque (12 buts à 100%). Patrice Annonay a encore fait des miracles dans la câge (17 arrêts) pour calmer les ardeurs du Fénix. Nantis de 10 points, comme Ivry, les Séquano-dyonysiens possèdent désormais quatre points de plus que Massy et Saran. Enfin, dans une partie entre prétendants au Top 6, Aix-en-Provence a réussi un très joli coup à Dunkerque (30-31). A la peine en fin d’année dernière, le PAUC a gagné ses quatre matchs depuis la reprise. Remontés à la sixième place, et désormais devant l’USDK, les Aixois sont redevenus un candidat crédible aux places européennes.

Par Régis Aumont

NEWS