News

Equipes de France, Made in hand, Toutes les news

Euro 2018 (Q.) : Roulez jeunesse !

le 17 juin, 2017

Melvyn Richardson a honoré sa première sélection face à la Belgique. (Panoramic)

Avec une équipe renouvelée et rajeunie, les Bleus ont terminé leur campagne de qualification pour l’Euro 2018 par une victoire sur la Belgique (32-28), samedi soir à Montbéliard.

Déjà qualifiée, depuis mercredi, pour l’Euro croate qui se tiendra en janvier prochain, l’équipe de France qui s’est présentée face à la Belgique samedi soir à Montbéliard était inédite. Imaginez un peu, aux retraites internationales de Thierry Omeyer et Daniel Narcisse, aux blessures des frères Nikola et Luka Karabatic, Michaël Guigou, Vincent Gérard et Mathieu Grébille se sont ajoutées les mises au repos de Luc Abalo, Kentin Mahé, Adrien Di Panda et Valentin Porte. Concrètement, ce sont pas moins de 11 champions du monde 2017 qui manquaient à l’appel de cette dernière rencontre internationale de la saison.

Didier Dinart et le staff tricolore avaient décidé de donner du temps de jeu aux jeunes, l’occasion était en effet belle de lancer dans le grand bain certains d’entre eux, amenés à prendre la relève dans quelques années. Si le sept de départ, original, faisait la part belle à de nombreux anciens sur le retour ou pas (Accambray, Barachet, Honrubia, Dumoulin et Claire), lesquels étaient accompagnés du déjà bien installé Ludovic Fabregas et du prometteur ailier Yanis Lenne, la soirée allait permettre à la nouvelle génération de se montrer, à l’instar du gardien Julien Meyer, de Dika Mem, excellent trois jours plus tôt en Lituanie, mais aussi de Melvyn Richardson, fils de l’icône Jackson Richardson, qui a honoré dans le Doubs sa première cape internationale.

Dumoulin et Claire en ont profité

Sur le terrain, logiquement, tout ne fut pas parfait. Mais les Français, accrochés pendant une bonne vingtaine de minutes (11-12, 22ème), ont montré de belles choses, comme lors de cette fin de première période conclue sur un 7-2 (18-14, 30ème). Trente premières minutes durant lesquelles William Accambray montrait de quoi il était encore capable avec pas moins de sept réalisations à son crédit. Le deuxième acte se révéla équilibré puisque l’écart final sera le même qu’à la pause (32-28) mais les Français ont su parfois régaler les 5 000 spectateurs de l’Axone.

Première de son groupe, l’équipe de France, qualifiée pour l’Euro 2018 en compagnie de la désormais inséparable Norvège, a terminé une interminable saison – ou faut-il parler de deux saisons avec les JO de Rio l’été dernier – sur une bonne note. Si les cadres reviendront à la rentrée, elle sait qu’elle possède un sacré réservoir. Et pas que de jeunes lorsque l’on observe les performances des Nantais Cyril Dumoulin (18 arrêts) et Nicolas Claire (5 buts) qui ont su profiter, durant cette semaine, des opportunités qui leur ont été offertes.

CALENDRIER ET RESULTATS
2 novembre : Norvège – Belgique 35-26
3 novembre : France – Lituanie 37-20
6 novembre : Belgique – France 37-38
6 novembre : Lituanie – Norvège 32-29
3 mai : Norvège – France 35-30
3 mai : Belgique – Lituanie 29-33
6 mai : France – Norvège 28-24
7 mai : Lituanie – Belgique 33-28
14 juin : Lituanie – France 25-26
14 juin : Belgique – Norvège 27-43
17 juin : France – Belgique 32-28
17 juin : Norvège – Lituanie 30-20

CLASSEMENT
1. France 10 pts (+22)
2. Norvège 8 pts (+33)
3. Lituanie 6 pts (-16)
4. Belgique 0 pt (-39)

Par Régis Aumont

NEWS