Connexion

NEWS

« retour


le 6 juin, 2018

Didier Dinart conduira les Bleus en Guadeloupe pour le mythique stage de fin de saison. (Panoramic)

Dinart : « Préparer les prochaines échéances »

Arrivée mardi en Guadeloupe, destination choisie pour effectuer un stage de fin de saison du 5 au 15 juin, l’équipe de France affrontera le Danemark à deux reprises dans l’intervalle.

Didier Dinart est un homme heureux. Le sélectionneur de l’équipe de France va conduire les Bleus pour la première fois sur sa terre natale, celle qui l’a vu grandir : la Guadeloupe. Et il compte bien utiliser ce stage de fin de saison, étalé sur dix jours, pour souder encore plus les liens qui unissent les Bleus et les conditionner au mieux pour les prochaines échéances, à commencer par le prochain Mondial, co-organisé par l’Allemagne et le Danemark en janvier 2019.

Dispensés des qualifications car champions du monde en titre, les Français vont partager les prochains jours avec les Danois, eux aussi déjà qualifiés pour le prochain championnat du monde, contre qui ils disputeront deux rencontres amicales, à Pointe- à-Pitre pour la première, à Basse-Terre pour la seconde. Une double affiche de prestige qui promet du spectacle entre – faut-il le rappeler – le champion du monde et le champion olympique en titre. Didier Dinart précise toutefois qu' »il ne faut pas oublier qu’il n’y a aucun enjeu majeur hormis le fait de préparer les prochaines échéances. Mais d’un autre côté, il n’y a jamais vraiment de matches amicaux avec le Danemark non plus« .

Des rencontres avec les écoliers

Durant cette trêve au soleil, les joueurs de l’équipe de France, privés pour l’occasion de Valentin Porte (cheville), iront aussi à la rencontre des écoliers et des jeunes pousses de l’île. Il y aura même un troisième match, toujours face au Danemark, qui sera organisé le 11 juin, mais sur un autre terrain, plus naturel, dans le cadre du « Creps aventure ».

Quelques jours après ce stage, le 25 juin, se tiendra à Copenhague le tirage au sort du Mondial 2019. « Un championnat du monde qui sera déterminant« , souligne le sélectionneur des Bleus. On le sait, le Mondial sera qualificatif pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Et Didier Dinart poursuit : « C’est une étape qui sera vraiment déterminante pour la suite. Quand on regarde les derniers JO, le vice-champion du monde 2017 (la Norvège, ndlr) n’y était pas et le vice-champion d’Europe 2016 (l’Espagne, ndlr) non plus. »

Pour ce qui est de la compétition officielle, les Bleus devront patienter jusqu’au 25 octobre et le début de la phase de qualifications pour l’Euro 2020. Les partenaires de Cédric Sorhaindo ouvriront le bal devant la Lituanie, la même équipe dont les Français s’étaient débarrassés lors des qualifications de l’Euro 2018.

LA SÉLECTION TRICOLORE POUR LE STAGE EN GUADELOUPE
Gardiens : Cyril DUMOULIN (Nantes) – Vincent GÉRARD (Montpellier)
Arrières gauches : Timothey N’GUESSAN (Barcelone)
Demi-centres : Nicolas CLAIRE (Nantes) – Nikola KARABATIC (Paris) – Romain LAGARDE (Nantes)
Arrières droits : Adrien DIPANDA (St-Raphaël) – Dika MEM (FC Barcelone) – Nedim REMILI (PSG)
Ailiers gauches : Raphaël CAUCHETEUX (St-Raphaël) – Michaël GUIGOU (Montpellier) – Kentin MAHÉ (Flensburg-Handewitt)
Pivots : Ludovic FABREGAS (Montpellier) – Luka KARABATIC (PSG) – Cédric SORHAINDO (Barcelone) – Nicolas TOURNAT (Nantes)
Ailiers droits : Luc ABALO (Paris) – Melvyn RICHARDSON (Montpellier)

PROGRAMME DU TOURNOI AIR CARAÏBES CUP
Samedi 9 juin, à 20h (2h en Métropole) à Pointe-à-Pitre (salle Paul Chonchon) : France – Danemark
Mercredi 13 juin, à 20h (2h en Métropole) à Basse-Terre (salle Rivières des Pères) : France – Danemark

Par Jessica Dufour

NEWS